top of page

Comment s'installer doula ou métier de l'accompagnement périnatal ?

Dernière mise à jour : 31 mai


Le chemin est long!


Comme dans tout métier indépendant, se construire une clientèle et vivre de son métier peut prendre du temps. Nous avons pu constater dans un précédent article, que pour vivre du métier de doula, il fallait compter un certain nombre d'années de pratique ainsi qu'une détermination à toute épreuve !


Voici pour vous, quelques témoignages de ce qu'il se passe après la formation.


Justine, doula formée en présentiel:


"Mes premiers pas en tant que Doula sont venus confirmer le fait que je me trouve au bon endroit. Accompagner les femmes, les couples dans cette période si importante de leur vie est primordial à mes yeux..

Concernant le démarrage de mon activité, je peux dire que j'ai mille et un projets en tête, qui prennent forme et commencent à se concrétiser ! Les possibilités dans ce métier sont énormes.


Chaque Doula construit son chemin. On dit souvent que l'on doit trouver sa propre couleur, et c'est vrai. La magie de ce métier, c'est que l'on peut être la professionnelle que l'on souhaite.


Je pense que le plus difficile, pour moi, c'est de me sentir légitime d'exercer. Mais heureusement, j'ai découvert cet univers bienveillant et cette sororité qui aide énormément à se lancer.


Comme toute reconversion, cela prend du temps, petit pas après petit pas... :)"


Instagram #MyWonderMamas


Fany, doula formée en présentiel :


"Toute jeune Doula, certifiée depuis 4 mois seulement, je me déclare en suivant en tant qu'entrepreneur indépendant. Puis il a fallu travailler dur sur toute la partie communication et visibilité : création site internet, cartes de visite, plaquettes de présentation, réseaux sociaux etc.


La formation m'a permis d'acquérir de très importantes connaissances, de faire un réel travail sur moi-même, d'ailleurs je suis heureuse de toujours pouvoir compter sur Laura au moindre doute ou questionnement. Mais aujourd'hui à mon niveau, rien ne vaut le réel, osez aller à la rencontre et sur le terrain. Tout doucement je fais mon chemin, le métier de doula n'étant pas encore beaucoup connu, ce n'est pas facile d'en vivre, il faudra du temps.


Mes premières expériences m'aident à parfaire ma posture de doula et me donnent une grande confiance en moi car une chose est sûre, oui les familles ont grandement besoin de nous ! J'ai décidé d'ajouter la massothérapie à ma corde de doula pour pouvoir aussi proposer le massage femme enceinte et bébé et élargir ma clientèle"


Stéphanie Gardes (voir mon site ici)






32 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page